Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
la Pensée Libre - الفكر الحر -

un acte éternisé...

5 Avril 2014 , Rédigé par Ali CHANGAM Publié dans #articles divers

un acte éternisé...

Par Ali CHANGAM

« Je ne me suis pas soulevé de gaité de cœur, ni pour une quelconque insatisfaction personnelle… je me suis soulevé pour reformer la Umma de mon grand père, le Messager de Dieu, et pour commander le bien et interdire le mal, et suivre les traces de mon grand père et de mon père ».

L’écho de ce cri qu’a lancé l’Imam Hussein il y a près de 14 siècles, à la face de la puissance déviationniste et despote Omeyyade avant de tomber en martyr, retentit encore dans la ville de Karbala, comme il a toujours retenti dans les oreilles de toutes les générations qui se sont succédé depuis sa mort. Il n’a cessé d’agiter toutes les étapes de l’histoire, comme un tourbillon qui moissonne les tyrans ou un tsunami qui fait trembler les trônes des injustices, en réveillant toutes les consciences libres et en galvanisant l’esprit révolutionnaire et de jihad chaque fois que la déviation et les forces du mal poussent à l’excès leur arrogance.

Depuis son martyr, des millions et des millions de musulmans se sont rendus et se rendent encore à sa tombe pour se rappeler que la sauvegarde du message divin nécessite parfois le sacrifice de soi, même si l’on a toutes les possibilités de l’éviter.

Aujourd’hui, après des siècles, lorsque vous vous approchez du mausolée de l’Imam Hussein, transformée au fil du temps en un site imposant merveilles et lumières, dressant ses dômes et ses minarets dorés et lumineux, vous entendez des pleurs et lamentations de toutes les nationalités et de toutes les affiliations comme si ce martyr avait eu lieu il y a quelques instants. D’ailleurs Allah n’a-t-il pas souligné que : « ne dites pas que ceux qui sont tués sur le sentier d’Allah sont morts… ».

Ceci témoigne l’attachement profond et inébranlable des générations successives de musulmans à cette personnalité islamique hors du commun, par le sens qu’il a su donner à son combat pour préserver l’islam d’une déviation imminente.

Après mon passage de Karbala je suis convaincu encore une fois de plus que si l’humanité avait su que l’Imam Hussein (as) était mort pour elle c'est-à-dire pour instaurer la justice sans laquelle la vie n’aurait de sens, elle aurait hisser de l’occident à l’orient, du nord au sud très haut se martyr.

Mais, au fil des siècles, des écoles littéraires spécifiques ont vu le jour pour dépeindre les tableaux épiques du martyr d’Al-Hussein, et des milliers de savants et des poètes ont consacré leurs plumes et leurs talents à l’évocation et à la description de sa tragédie, de son héroïsme, de sa foi inébranlable en Allah et des moindres détails de sa noble vie.

Aujourd’hui on ne compte plus le nombre de révoltes, de soulèvements, et de révolutions qui ont éclaté dans le monde islamique et même non islamique en ayant pour moteur et agent galvanisante, la mémoire de la révolution d’Al-Hussein, l’exemple de son sacrifice pour la vérité, de sa foi et de ses principes. Car par son acte, il a prouvé que la supériorité par le nombre ne compte, là où le faux et le vrai se trouvent l’un face à l’autre.

Par l’islam, le saint prophète Muhammad (saw) a fait naitre la défense de la justice et de la verité et l’Imam Hussein (as) l’a éternisé. Parce que Hussein (as) fait partie de Lui (saw) et Il fait partie de Hussein.

Que la paix soit sur toi o Aba Abdallâh, ainsi que tes compagnons loyaux et fidèles.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article